Blanc comme neige par George P. PELECANOS (2001)

4ème de couverture : Derek Strange est noir. Il est détective privé. Terry Quinn est blanc. Il a dû quitter la police après avoir abattu Wilson, un policier noir qui le menaçait. Strange refuse de s’en tenir aux apparences : il reprend l’enquête pour Quinn, et les voici tous deux plongés dans le Washington clandestin, celui des trafiquants, des tueurs à gages, des junkies et des policiers dramatiquement corrompus.

Cela faisait un moment que je voulais découvrir George PELECANOS et cela pour plusieurs raisons. D’abord, la phrase de Ys « Boston a Dennis Lehane, Los Angeles James Ellroy et Washington George Pelecanos » m’avait interpelée ; moi qui suis fan des deux premiers auteurs cités, j’allais forcément y trouver mon compte. Ensuite, parce que c’est un maitre du roman noir américain souvent comparé à Ellroy, qui est pour moi un des cadors du genre (bien que Le Dahlia Noir ne m’ait pas émoustillé outre mesure). Et enfin parce que j’ai découvert il y a quelques mois la magnifique série The wire, dont George PELECANOS fait partie des scénaristes.

 

L’occasion de cette découverte m’a été fournie par Sophie qui m’a envoyé Blanc comme neige dans mon colis du swap Frissons en Noir et Blanc.

J’ai rapidement retrouvé cette ambiance un peu sombre, mais pas trop malsaine, qui me plait dans les romans noirs.
Derek Strange, détective privé noir d’une cinquantaine d’années, est engagé pour laver l’honneur d’un policier noir abattu par un de ses collègues, blanc lui, Terry Quinn. Rapidement, Derek associe Terry, cet homme « violent, écorché vif, mal dans sa peau » et qui n’a « peur de rien », à ses recherches. L’enquête menée par ce duo « poivre et sel » sur fond de trafic de drogue et de réflexion raciale est saissante de réalisme. C’est à la fois un roman policier et une chronique sociale et l’on ne peut s’empêcher de réfléchir au racisme « ordinaire » et à nos propres réactions.
Les aventures de ce duo ont une suite que mon père s’est empressé de me fournir (merci Papa !) ainsi que 3 ou 4 autres Pelecanos, un Richard Price, un James Lee Burke, deux romans de chez Sonatine (que je lui avais précédemment offerts ^^), et j’en passe…
Je n’en ai pas fini avec Pelecanos, ça ne fait que commencer !

Publicités

Colis du Swap Frissons en Noir et Blanc

Le jour est enfin arrivé de dévoiler à quel point nos swappeuses nous ont gâtées à l’occasion du Swap Frissons en Noir et Blanc organisé par Canel.
C’était mon premier swap après une longue longue période d’abstinence swapesque et je dois dire que je me suis autant régalée à préparer mon colis (envoyé à Canel) qu’à déballer le mien, reçu de Sophie, dont j’ai découvert le blog.

Voici en images cette débauche de cadeaux.

Tout a commencé avec un joli colis surmonté d’une enveloppe rouge à n’ouvrir qu’à la toute fin de l’enquête, à savoir du déballage (et chez moi, ça peut prendre très longtemps ^^).

Puis j’ai joliment (avec un sens artistique indéniable) disposé les paquets pour pouvoir les prendre en photo (tout en éloignant les lutines-parasites qui voulaient à tout prix les ouvrir).

Remarquez toutes les petites cartes annotées qui accompagnent chaque paquet, j’ai adoré ! Et celle-ci en particulier, accrochée au livre de Jo Nesbo, m’a fait éclater de rire !

Une fois les lutines-parasites mises hors d’état de nuire (« qui veut un chocolat ? allez en prendre dans la cuisine ! ») et tous ces paquets soigneusement ouverts, voici tous mes cadeaux.

4 livres :
* Blanc comme neige par George P. PELECANOS, auteur que je voulais vraiment découvrir, c’est chose faite, billet à venir…
* 1275 âmes par Jim THOMPSON
* Ténébreuses par Karin ALVTEGEN
* L’homme chauve-souris par Jo NESBO
Que des auteurs que je ne connais pas encore et que je me faire une joie de lire bientôt.

Du chocolat à la noix de coco (miam miam), des bonbons (à l’origine pour les filles mais piqués par mon mari), des chocolats à la guimauve (à l’origine pour moi mais dévorés par les filles), des mini-macarons partagés avec une copine… Que du bonheur !

Plein de stylos et carnets que je me suis empressée de cacher au dessus de la bibliothèque car les lutines-parasites avaient mangé leur chocolat et étaient de retour, prêtes à s’emparer de tous mes beaux cadeaux ! D’ailleurs le Bic 2 couleurs rose, je le cherchais depuis des mois, je suis ravie !
A noter le très joli marque-page fait main et personnalisé « Restling » et la trousse faite main également. J’envie les personnes capables de créer de jolis objets, bravo Sophie !

Et pour finir, j’ai trouvé dans l’enveloppe rouge un petit mot de ma swappeuse sur une carte illustrée d’un adorable panda. Ca tombe bien, le panda fait partie de mes animaux préférés et il s’accordait parfaitement avec le thème de ce swap.

Merci Sophie pour ce joli colis, merci Canel pour ce swap très bien organisé !

Swap Frissons en Noir et Blanc

Avec la rentrée, les bonnes résolutions ! Et si je reste sur ma position de ne pas succomber aux multiples challenges blogosphériques, je compte bien me remettre petit à petit aux swaps.

Et en voilà un qui tombe à pic : le swap Frissons en Noir et Blanc dont l’initiative revient à Canel. Je suis d’ores et déjà inscrite. Si ça vous dit, c’est par ici que ça se passe (comme d’habitude, on clique sur le logo) :