La petite voix du coeur par Billie LETTS (1995)

4ème de couverture : Novalee Nation 17 ans, enceinte, est abandonnée par son petit ami sur un parking de supermarché d’une petite ville, sans rien. Grâce à la solidarité des habitants, elle parvient à se construire une nouvelle vie avec sa fille…

Je ne vais pas être très originale mais en voyant cette couverture et ce titre, j’ai senti venir le roman-guimauve et les bons gros clichés. Et pour mon plus grand plaisir, je me suis trompée.

Pas de clichés ici mais une jolie petite histoire et des personnages ô combien attachants. On n’échappe pas aux bons sentiments mais franchement de temps en temps, ça fait du bien.

A 17 ans, lorsqu’elle est abandonnée dans un Wal Mart par son petit ami, Novalee a eu une vie plutôt malheureuse mais elle n’en est pas aigrie pour autant. Elle est toujours pleine d’espoir, pour elle et pour le bébé qu’elle porte. Et armée de cette foi en l’avenir, elle va rencontrer des êtres pour le moins originaux et va enfin trouver son « home, sweet home ».

Les personnages sont pittoresques, attendrissants et originaux. Leurs aventures ont sur me toucher en plein cœur et je reconnais avoir eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises. Même si le déroulement du récit ne m’a pas surprise outre mesure, je ne demande pas forcément à un livre de me surprendre. Celui-ci m’a fait vibrer et c’est largement suffisant.

Merci à la Chaine des Livres !

Publicités