Rendez-vous par Christine ANGOT (2006)

4ème de couverture : Elle rencontre un acteur. Depuis cinq ans, il veut la connaître et disparaît quand il la voit. Puis la rencontre se fait, elle écrit sur eux, l’amour est possible. Mais l’écriture va-t-elle l’absorber ? Commence une course-poursuite où nul ne lâche prise et où chacun, pris de vertige, ne sait plus où il en est entre sa passion pour l’art et sa passion pour la vie.

C’est assez délicat je trouve de donner son impression sur un livre de Christine ANGOT. Elle livre tout, elle écrit ce qu’elle vit et vit ce qu’elle écrit. C’est très intime, elle dit dans son livre qu’elle place « l’écriture au dessus de tout ». Pas la lecture ou la littérature, non l’écriture. Le besoin viscéral de coucher ses actes et ses sentiments sur le papier pour leur donner corps.
Seulement dans ce livre, elle écrit en temps réel sur l’histoire de sa romance et tache d’accorder sa vie réelle avec ce qu’elle écrit. L’acteur qui l’adore, l’admire en tant qu’écrivain, elle voudrait qu’il la voie en tant que femme mais elle s’englue dans son rôle d’auteure.
De séances d’analyse en conversations entre amis, Christine ANGOT décortique les phrases de celui qu’elle aimerait être son amant, cherche à tout prix à donner un sens à ses paroles…
Au final, c’est une histoire qui aurait pu (du ?) se faire entre « deux personnes faites pour s’aimer […] mais ça ne s’était pas fait. ».