Duelle par Barbara ABEL (2005)

4ème de couverture : Abandonnée par sa mère à la naissance, Lucy a néanmoins vécu une enfance heureuse au sein de sa famille d’adoption. Aujourd’hui, elle mène une existence sans histoire entre son mari et leurs deux enfants. Mais le jour où l’équipe de Devine qui est là ? frappe à sa porte, son destin bascule. Il s’agit d’une émission de télé-réalité qui se propose de réunir ceux que la vie a séparés. Lucy n’a aucun doute sa mère biologique cherche à la retrouver. Elle a quinze jours pour se préparer à cette rencontre. Quinze jours d’excitation, d’angoisse et d’appréhension. Mais au fil du temps, la jeune femme n’est plus sûre de rien… Et s’il s’agissait de quelqu’un d’autre ? La confrontation aura bien lieu, surprenante, inattendue, qui fera éclater un bouleversant secret, conduisant Lucy aux confins de l’enfer, là où le rêve devient cauchemar.

Et oui, ça commence quand même à faire un bout de temps que je n’ai pas parlé livres sur ce blog alors c’est parti pour la reprise !

Un grand merci à B.O.B. pour m’avoir permis de participer à ce partenariat avec Le Livre de Poche.

Mes impressions sur ce livre sont un peu paradoxales.

Le 1er chapitre m’a paru horriblement banal, tant au niveau du fond qu’au niveau de la forme : une parfaite petite famille prend son petit déjeuner parfait par un matin parfait, cela écrit dans un style tout à fait insipide.

Et puis de manière tout à fait improbable, le style a continué à me sembler plat et sans saveur mais mon intérêt pour cette histoire s’est éveillé. De chapitre en chapitre, j’avais envie de savoir ce qui allait se passer dans le suivant. D’ailleurs, l’auteure s’y entend très bien pour laisser flotter le suspense.

Vers le milieu du roman, alors que je commençais à croire que j’avais compris ce qui allait suivre, j’ai même été surprise par un retournement de situation tout à fait inattendu à mes yeux.

Et je n’ai pas réussi à lâcher ce livre avant la toute dernière page.

Malgré tout, il y a dans ce roman un aspect manichéen qui m’a dérangée, un manque de juste milieu, une impression de lire un thriller édulcoré. Et cette impression a été renforcée par l’épilogue que l’on pourrait croire tiré d’un livre de Marc Levy.

De façon contradictoire, cet ouvrage a su me tenir captiver et me tenir en haleine malgré tous les défauts que je lui ai trouvés…

D’autres avis ici chez BOB.

Publicités