Beach Music par Pat CONROY (1995)

Me voici de retour après plusieurs mois (!!!) d’absence de la blogosphère. Mine de rien, le temps passe vite et il faut que je me remette tout doucement à flot. Une des raisons de ma « disparition » étant un futur déménagement, il me reste encore beaucoup de choses à faire et je risque donc d’avoir une présence plutôt aléatoire sur ce blog. Mais qu’importe, je suis heureuse et pour fêter ça, mon premier article de l’année sera sur Beach Music, un véritable coup de cœur. 🙂 Et maintenant, je vais pouvoir aller me promener sur vos blogs trop longtemps délaissés.

 

4ème de couverture : Installé à Rome avec sa fille Leah, Jack McCall s’est juré de ne plus revenir à Waterford (Caroline-du-Sud), que le suicide de sa femme Shylla et le procès intenté contre lui par sa belle famille l’ont poussé à quitter. Un télégramme lui annonçant l’agonie de sa mère va cependant le faire changer d’avis.

Dès son arrivée, les souvenirs affluent… Des souvenirs où les drames de chacun renvoient aux commotions de l’Histoire, de l’Holocauste à la guerre du Viêtnam, à tout un passé chaotique avec lequel Jack devra se réconcilier.

Les forêts et les marécages de Caroline-du-Sud, les plages et les parties de pêche de l’enfance entourent d’une poésie sauvage cette saga aux mille ramifications.

 

Coup de cœur !

Un grand merci à Manu qui m’a offert ce livre (elle savait ce qu’elle faisait! :-)) et un immense merci à Pat CONROY qui pour la seconde fois, m’émerveille et m’éblouit (Pat, si tu me lis… ^^).

En prenant comme point central de son roman Jack McCall, un sudiste exilé en Italie après le suicide de sa femme et en suivant comme fil conducteur son retour en Caroline du Sud à l’annonce de la leucémie de sa mère, Pat CONROY entraine son lecteur dans un récit qui aborde tout à la fois l’Holocauste, la guerre du Vietnam, les passés troubles, les relations parents-enfants, l’amour, l’amitié, la réussite ou la recherche du bonheur et qui se déroule dans des décors aussi somptueux ou effrayants que Venise, l’Europe pendant la Seconde Guerre Mondiale et surtout le Sud, à la fois attirant et repoussant. En plus d’être formaté par l’éducation reçue, chaque personnage porte le poids du passé de ses parents et ce retour au pays va être l’occasion pour Jack de faire le point sur son propre passé, de l’affronter et non plus l’éviter ou l’ignorer, et cela lui permettra de ne pas reproduire le même schéma avec sa fille.

Les personnages créés par Pat CONROY sont nombreux et tous aussi complexes les uns que les autres et cela donne lieu à de multiples flashbacks éclairant certains des aspects les moins glorieux de notre histoire.

La structure narrative, par laquelle les souvenirs affluent lentement et progressivement sans pour autant laisser de temps mort, qui nous montre Jack évoluer doucement et ne laisse aucun personnage dans l’ombre, ainsi que le style somptueux et florissant m’ont énormément touchée.

J’ai été émue en particulier par l’amour/haine voué par Jordan à son père et qui, pour lui plus que pour tout autre, a décidé du reste de sa vie.

J’ai trouvé dans ces pages une infinie splendeur et le soleil du Sud qui m’a un peu réchauffée par cet hiver glacial. Superbe !

Publicités

44 commentaires sur “Beach Music par Pat CONROY (1995)

  1. Ravie de te voir de retour, tu nous as manqué ! Tu n’indiques pas le nombre de pages, mais c’est le genre de saga à en compter…. 600 ? 700 ? Je n’ai pas encore découvert cet auteur malgré « Le prince des marées » noté depuis Mathusalem…

    1. Merci ! Moi aussi je suis ravie de vous retrouver toutes ! 🙂
      Pour les pages, près de 900 dans l’édition de poche je crois, mais en voyant approcher les dernières, je me suis prise à regretter qu’il n’y en ait pas 200 ou 300 de plus. J’avais laissé trainer Le Prince des Marées très très longtemps dans ma PAL et celui-ci encore plus, je crois que Manu me l’a offert il y a presqu’un an ! Mais je ne regrette absolument pas de les avoir sortis de mon étagère, maintenant j’espère que cet auteur va continuer à m’enchanter.

  2. YOUPIIIIIIIIIIIE, te revoilà, cela me fait énormément plaisir de te retrouver et retrouver tes billets sur tes lectures (ma pal par contre est moins contente 😀 )

    bon retour 😉

  3. Youpiiiiiiiiiiiiiiie !!!! Je suis ravie de voir enfin un billet ici et surtout sur ce magnifique roman (et oui, je savais ce que je faisais 😉 )

    PS : en ce qui concerne mon blog-it express, ça va beaucoup mieux 😀

  4. je l’ai commencé en 2009… abandonné page 50. Je ne lui ai pas lassé sa chance, ce n’était pas le bon moment… je vais m’y remettre, j’avais adoré le Prince des Marées.

    1. Ah zut alors… Mais peut-être qu’il ne peut pas plaire à tout le monde (encore que je ne comprenne pas bien comment… non je plaisante !).
      Au moins nous sommes d’accord sur Le Prince des Marées. 😉

    1. Je vais aller jeter un oeil du côté de Charleston Sud moi maintenant. Mais j’ai tellement aimé les deux que j’ai lus que j’ai peur d’être déçue.

  5. Je suis contente de te retrouver ! J’avais tellement aimé « Le Prince des Marées » que je n’ai jamais après osé tenter un autre titre de Pat Conroy.

    1. Coucou Virginie ! Pour moi, ça a été un doublé gagnant mais je me retrouve dans le même état d’esprit que toi maintenant avant de lire un 3ème livre de Pat Conroy…

    1. Merci !
      Ah Conroy ! Je me souviens encore de ton commentaire sur mon billet Le Prince des Marées où tu reprenais les derniers mots du roman, ça m’avait filé des frissons. ^^

    1. Coucou, je crois que je ne t’ai même pas remerciée, j’ai bien reçu Une femme simple et honnête en retour. Alors merci Fersenette, livre bien reçu. 😀
      J’imagine bien que le virus revient vite, pour l’instant, je fais avec le peu de temps que j’ai mais c’est un vrai plaisir de tou(te)s vous retrouver !

  6. Ravie de te voir de retour! Même de façon intermittente. J’ai lu ce livre. Mais je n’en ai plus aucun souvenir à part une vague histoire de crocodiles. Et même ça, je ne suis pas certaine que ce soit ce roman en particulier. Relire, donc… relire.

    1. Oh oui relire ! Par contre, moi qui n’ai pas une aussi bonne mémoire que la tienne (livre lu il y a déjà quelques mois), je cherche les crocodiles, je crois qu’il y en a oui, mais je me souviens plutôt des tortues. 🙂

    1. Merci, c’est gentil ! 🙂 En fait, c’est plus grand, toujours dans la même résidence (pile en face de mon appart actuel). Les lutines vont enfin avoir chacune leur chambre et ça va faire du bien aux parents ! 😉

  7. Ravie de te compter à nouveau parmi nous et avec un coup de coeur en plus !! 😉
    Oui, je sais, je suis très en retard dans la lecture des blogs… c’est que je suis assez débordée ces temps-ci !! 😉
    HS : J’essaie de te renvoyer ton livre cette semaine !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s