Les Chutes par Joyce Carol OATES (2004)

4ème de couverture : Au matin de sa nuit de noces, Ariah Littrell découvre que son époux s’est jeté dans Les chutes du Niagara. Durant sept jours et sept nuits, elle erre au bord du gouffre, à la recherche de son destin brisé. Celle que l’on surnomme désormais  » la Veuve blanche des Chutes  » attire pourtant l’attention d’un brillant avocat. Une passion aussi improbable qu’absolue les entraîne, mais la malédiction rôde…

 

Je fais un petit passage pour publier mon billet sur Les Chutes car nous en avons fait une lecture commune avec Manu (que je remercie également car c’est elle qui m’avait offert le roman :-)) et Mango.

Je n’ai pas pu me balader ce week-end sur la blogosphère, l’ordinateur m’a attendue patiemment mais je n’ai pas trouvé le temps de l’allumer, j’espère me rattraper  cette semaine. 😐

Encore un roman lu de Joyce Carol OATES et de nouveau cette plongée en apnée dans l’univers troublé de la romancière. A ce jour, Les Chutes est certainement un de ceux qui m’ont le plus plu. Au lendemain de leur nuit de noces, le mari d’Ariah se suicide en se jetant dans les Chutes du Niagara ; une malédiction dont Ariah s’imaginera être marquée. Même après s’être remariée, avoir eu trois enfants et avoir construit une famille (« La vie hors de la famille est une mascarade », elle pensera être « damnée ».

Le temps passant lui donnera plus ou moins raison et chacun de ses enfants portera en lui le poids de cette condamnation divine, gravée en lui, imprégnée dans l’éducation dispensée par cette femme excentrique. A l’âge adulte, chacun d’entre eux va tenter à sa manière de se défaire de cette funeste emprise et de suivre son propre chemin.

Ici, nous suivons la vie d’Ariah depuis son 1er mariage jusqu’à l’entrée de ses enfants dans l’âge adulte. Les points de vue diffèrent, passant de celui de « La Veuve blanche des Chutes » à celui de son mari puis à ceux de ses enfants.

Joyce Carol OATES nous offre là un roman tumultueux, bercé par le grondement bouillonnant et vertigineux des Chutes, qui sont omniprésentes dans le récit et dans la vie des personnages.

Le premier chapitre est d’ailleurs à l’image du reste du roman : à couper le souffle !

Publicités

42 commentaires sur “Les Chutes par Joyce Carol OATES (2004)

  1. Cela fait un moment que j’ai prévu de le lire mais c’est « Fille noire, fille blanche » avec lequel j’ai finalement découvert l’auteur. Je crois que « Les chutes » me plairait davantage.

  2. Je viens de le terminer et je ne m’en remets pas encore! Que vont devenir ces enfants adultes maintenant? J’aurais voulu que cette histoire familiale continue!

  3. un très beau roman avec lequel j’ai découvert Oates, une auteure que j’adore. Quelle plume, quelles histoires, quelle psychologie, quelle analyse d’un siècle. Splendide! Ne rate pas, si tu ne l’as pas déjà lu La fille tatouée. excellent aussi.

    1. J’adore aussi tout ce que j’ai pu lire d’elle pour l’instant, il doit me rester dans ma PAL Vous ne me connaissez pas et je note La fille tatouée pour plus tard alors ! Avec tout ce qu’elle a écrit, je pourrai en noter à l’infini ! 🙂

  4. J’ai eu beaucoup de mal à rédiger ce billet, comme chaque fois que j’adore un roman. Tu réussis à bien en cerner l’ambiance et l’essence ! J’adore ton avant-dernière phrase !

    1. Ça c’est gentil à toi, si tu savais comme j’ai lutté pour écrire ce billet ! 🙂 Et l’avant-dernière phrase est un condensé de ce que j’aurais voulu développer sur plusieurs phrases mais je n’y suis pas arrivée ! ^^

  5. Depuis quelques semaines, j’ai envie de découvrir l’auteur et je m’étais justement dit, que je lirai celui-ci en tout premier. Avec ton avis, c’est sûr, c’est par « Les chutes » que je commencerai !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s