Du bout des doigts par Sarah WATERS (2002)

4ème de couverture : Londres, 1862. A la veille de ses dix-huit ans, Sue Trinder, l’orpheline de Lant Street, le quartier des voleurs et des receleurs, se voit proposer par un élégant, surnommé Gentleman, d’escroquer une riche héritière. Orpheline elle aussi, cette dernière est élevée dans un lugubre manoir par son oncle, collectionneur de livres d’un genre tout particulier. Enveloppée par une atmosphère saturée de mystère et de passions souterraines, Sue devra déjouer les complots les plus délicieusement cruels, afin de devenir, avec le concours de la belle demoiselle de Briar, une légende parmi les cercles interlopes de la bibliophilie érotique. Héritière moderne de Dickens, mais aussi de Sapho et des Libertins, Sarah Waters nous offre une vision clandestine de l’Angleterre victorienne, un envers du décor où les héroïnes, de mariages secrets en amours interdites, ne se conduisent jamais comme on l’attendrait. Un roman décadent et virtuose.

 

Je viens de lire un roman tout à fait machiavélique ! 750 pages avalées en 5 longs jours ; longs parce que les « pauses » obligatoires pour aller travailler, manger ou dormir entre deux moments de lecture m’ont rarement paru aussi longues. Il me tardait même d’être au lendemain matin pour reprendre mon livre, c’est dire !

Élevée dans un repaire de voleurs et petite voleuse elle-même, Sue participe à un coup monté afin de faire main basse sur la fortune d’une jeune héritière orpheline vivant avec son oncle. Pour cela, elle se fait passer pour une femme de chambre et obtient ainsi son ticket d’entrée pour le château de Briar. Mais une fois dans la place, tout ne va pas se dérouler comme prévu.

Le récit est découpé en 3 parties et à la fin de la 1ère partie, je n’ai pu retenir un « Non ?!? » de surprise. Sarah WATERS s‘y entend pour noyer son lecteur dans une atmosphère sombre, dangereuse et parfois lugubre. Elle dépeint aussi bien les bas-fonds de Londres au XIXème siècle que la vie dans un château ou les conditions de vie dans un asile psychiatrique. Tous les lieux traversés dans ces pages paraissent aussi peu rassurants les uns que les autres et j’ai frissonné plus d’une fois devant les épreuves que Sue ou Maud, la jeune châtelaine, doivent affronter.

Un roman haletant qui fut pour moi un véritable coup de cœur !

Je remercie Yoshi73 car c’est grâce à une lecture commune que j’ai enfin pu faire sortir ce roman de ma PAL et je vais de ce pas lire son avis !

Publicités

52 commentaires sur “Du bout des doigts par Sarah WATERS (2002)

  1. Je vois que ce roman t’a autant comblé que moi! J’ai adoré la façon dont l’auteur balade le lecteur! Et comme toi, je n’ai pu m’empêcher de lâcher un « trop fort! » à la fin de la première partie!!

  2. S’il existait en plusieurs vomes, ce serait genial pour moi !Grâce à ton billet, je vais m’intéresser à cette auteure… D’ailleurs, si une bonne âme pouvait me conseiller d’autres titres ( mais moins de pages), je vous remercie d’avance!

    1. C’est sur qu’il est volumineux mais quel plaisir à lire ! Je ne connais pas ses autres romans alors je ne peux pas te conseiller… Mais par contre, je compte bien en lire d’autres très vite !

  3. Je l’ai dévoré pendant les vacances de Noël l’année dernière. C’était mon premier roman de Sarah Waters et j’en lirai d’autres, c’est certain !

  4. Un coup de coeur pour moi aussi ! j’étais scotchée, et oui, que de rebondissements ! 🙂
    Un vrai régal !… que je n’ai pas retrouvé avec les 2 autres que j’ai lus… Ils sont bien mais pas à ce point.

  5. Encore un coup de coeur ! Décidément, je vois beaucoup d’avis positifs sur ce livre 😉
    Je vais essayer de me le procurer rapidement.

  6. Aaaaaaaaaaaaaaaah moi aussi j’ai eu un coup de coeur pour ce roman, quel délice !
    Je l’ai lu après « Caresser le velours » que j’avais aussi adoré. Mais celui-ci était encore mieux. Il faut que j’en lise d’autres !

  7. Je ne lis que de bonnes critiques à propos de ce livre et je crois que je ne vais pas résister longtemps à la tentation. Je viens d’en acheter un autre de cet auteur : « l’indésirable ».

    1. Koâ ?!? Un abandon pur et simple ?!? ^^
      Remarque, je dis ça mais j’ai bien abandonné L’aliéniste il y a quelques années et à ce qu’il parait, c’est très bien…

  8. J’ai adoré les trois premiers livres de cette auteure, par contre je n’ai pas fini le 4ème
    et en ce momemnt je me régale avec son 5ème

    une auteure à suivre attentivement !

  9. Alors elle c’est une auteur que j’avais noté dans ma LAL il y a bien 10 ans maintenant, et j’étais vraiment prête de la lire quand je suis tombée sur la blogo et ses terribles tentations, du coup elle est presque passée à la trappe! Ton billet me donne bien envie de me plonger dans ses romans maintenant (dur dur avec tout ce qui m’attend…).

  10. Comme beaucoup, j’avais énormément entendu parler de ce roman (en bien, en général) et c’est d’ailleurs pour ça que j’avais mis de côté mon envie de le lire. Mais là, tu viens de me convaincre de le lire. Donc, je le lirai prochainement.

  11. Je l’ai lu en anglais il y a quelques années (j’ai enchaîné ses trois premiers romans à la suite, quand j’aime je n’aime pas à moitié!). La construction, le style, l’ambiance, elle est passée direct dans mon top 10 de mes écrivains favoris.
    Son meilleur reste pour moi son premier, « Tipping the velvet » (VF: Caresser le velours) que je recommande vivement 😉
    x

    1. C’est une habitude que j’avais aussi avant d’ouvrir le blog, tout lire d’un auteur d’une traite quand j’aimais le style. Je me suis un peu calmée maintenant. Mais je compte bien lire d’autres livres de Sarah Waters !

  12. Un coup de coeur pour moi aussi! J’ai adoré et j’ai eu exactement la même réaction que toi. C’est tellement rare qu’un auteur me mène en bateau que ça vaut la peine d’être mentionné.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s