Ni chair ni sang par Ruth RENDELL (2007)

4ème de couverture : En cherchant des truffes avec son chien, un homme découvre des restes humains ensevelis. L’autopsie révèle qu’il s’agit d’un homme mort depuis une dizaine d’années, mais rien ne permet de déterminer son identité ou la cause du décès. L’inspecteur Wexford et son équipe se trouvent confrontés à un défi de taille quand ils découvrent la liste impressionnante des personnes disparues durant cette période. Leur tâche se complique lorsqu’un second corps est retrouvé sur le même site. Pour savoir si les deux affaires sont liées, l’inspecteur Wexford doit explorer le passé d’une petite communauté fermée, où chacun garde jalousement ses secrets et où les gens disparaissent sans traces, ni chair, ni sang…

 

Aussitôt reçu, aussitôt lu (et comme ça, je peux vite m’attaquer aux deux Ruth Rendell qui stagnent dans ma PAL). Un grand merci à Babelio et aux Editions des Deux Terres.
En ouvrant le dernier roman de Ruth Rendell, je me réjouissais de retrouver Wexford et Burden, comme des amis perdus de vue depuis longtemps. Et bien, ils n’ont pas changé d’un iota, fidèles à eux-mêmes, pourrait-on dire.
Dans Ni chair ni sang, la police de Kingsmarkham doit résoudre un double problème : deux corps réduits à l’état de squelette, l’un mort depuis 11 ans, l’autre depuis 8 ans. Qui étaient ces hommes ? S’agit-il d’homicides ? Après un si long laps de temps, c’est délicat de mener une enquête approfondie. Alors Wexford applique sa méthode : minutie, organisation et une touche d’intuition. L’enquête se déroule sans heurts, à coup d’interrogatoires ciblés et de recherches.
Ce n’est pas mon aventure préférée du duo anglais mais j’ai passé un bon moment à lire ce roman. Wexford est toujours aussi attachant. J’aime sa lucidité à l’égard du genre humain, lui-même n’échappe pas à ses observations parfois cinglantes.
En parallèle, Ruth Rendell aborde le thème de l’excision des jeunes filles, l’incapacité des services de police à l’empêcher ou à la prévenir et l’incompréhension des familles concernéesde ce que cette pratique traditionnelle peut avoir de barbare.
A mon goût, ce Rendell est un bon cru mais pas un des plus mémorables.

Publicités

25 commentaires sur “Ni chair ni sang par Ruth RENDELL (2007)

  1. J’ai eu une période où j’en ai lu plusieurs, j’en ai acheté pas mal aussi, et certains restent à prendre la poussière aussi… c’est lesquels les tiens ?

    1. Euh entretemps, j’en ai lu un (reste à le chroniquer maintenant) et il ne me reste plus que Tu accoucheras dans la douleur, un des derniers sortis. Lesquels patientent tranquillement chez toi ?

      1. « Son âme au diable », « Le lac des ténèbres », et plein de titres dans le gros volume chez Bouquin, j’en ai lu quelques-uns mais je ne sais plus lesquels… Je crois que c’est « L’été de Trapellune » qui m’a beaucoup plu, ou bien « Un enfant pour un autre », voire même les deux… « L’homme à la tortue », « La gueule du loup », c’est bien ?

        1. Son âme au diable j’avais bien aimé. L’été de Trapellune et Un enfant pour un autre aussi, mais un tout petit peu (à peine) moins. L’homme à la tortue, c’est celui qui a été adapté par Almodovar (En chair et en os), je crois que j’avais préféré le film car je l’ai vu avant de lire le livre. La gueule du loup est un peu effrayant vu le thème mais bien traité. En fait, chez Rendell, je préfère ses romans « psychologiques » à ses romans policiers.

  2. Jamais lu de Rendelle série Wexford, il faudrait voir. Les autres, j’en ai lu trois ou quatre, je me suis bien fait balader, mais j’ai fini par trouvé cela usant et artificiel, voire même longuet…

    1. Koâ ?!? Mais ce n’est pas possible !!! ^^ Bon je reconnais que j’ai énorme parti pris, ça a été la lecture de mes années adolescentes et puis jeune adulte, qu’est-ce que j’ai pu en passer des nuits à lire Ruth Rendell ! Je ne les ai pas tous autant aimés mais ils ne m’ont jamais ennuyée. 🙂

  3. Je vais bientôt redécouvrir cette auteur grâce à ma chère swappeuse !! c’est qui ? tu sauras ça le 06/11 ! 😉
    D’ici là, je me régale de thé earl grey en milieu de matinée… et le chocolat, c’est du passé, mais qu’est-ce que c’était bon ! :-p

  4. Bon, j’ai lu ton billet en diagonal mais tu m’avais déjà dit ce que tu en pensais. Je le commence enfin ce week-end 🙂
    Le premier roman avec Wexford que je vais lire !!! Mais bon, comme j’adore les policiers anglais, je ne doute pas trop que ça devrait me plaire.

  5. coucou cecilou j’ai noté livre à trouver prochainement en urgence j’ai beaucoup aimé ton résumé et ton duo de choc m’a l’air bien sympa merci de me faire connaitre ce livre amitiés et bon dimanche à la petite famille

    1. Coucou Noisette, si tu ne trouves pas celui-ci, il y a plein d’autres enquêtes de ce duo anglais. J’espère qu’ils te plairont ! Bon dimanche à toi aussi, bisous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s