Tsubame par Aki SHIMAZAKI (2001) – Le poids des secrets Tome 3

4ème de couverture : Lors du tremblement de terre de 1923, qui a dévasté la région du Kanto et entraîné plus de cent quarante mille morts, la Coréenne Yonhi Kim devient, question de survie, la Japonaise Mariko Kanazawa. A la fin de sa vie, alors qu’elle est veuve, mère d’un chimiste et grand-mère de trois petits-enfants, le mystère de sa naissance lui est dévoilé : le prêtre catholique qui l’avait recueillie dans son église lors du tremblement de terre, surnommé monsieur Tsubame, était-il l’instrument du destin qui a permis à cette hirondelle de s’élancer hors du nid ?

Un nouveau tome et un nouveau secret.
C’est maintenant à Mariko, la mère de Yukio, de nous livrer son histoire. Son récit court de ses 13 ans jusqu’à ses vieux jours et la destinée de cette femme est vraiment émouvante.
Mais au-delà de l’orpheline elle-même mère d’un enfant naturel, Mariko a caché toute sa vie un autre secret qui fait pourtant entièrement partie d’elle.
Pour l’instant, c’est ce tome 3 qui m’a le plus touchée, la douleur de l’abandon et de la perte toujours présente des années plus tard. Il y a en effet des souffrances avec lesquelles on apprend à vivre mais qui ne s’effacent pas pour autant.

 

Cette lecture rentre dans le cadre du Challenge In the mood for Japan, organisé par Choco et ce fut une lecture commune avec Choco, Cynthia et Manu.

Publicités

24 commentaires sur “Tsubame par Aki SHIMAZAKI (2001) – Le poids des secrets Tome 3

  1. Allez en route pour le tome 4 ! Même si je ne suis toujours pas sensible à l’écriture, j’ai quand même envie de savoir le fin mot de cette histoire 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s