Je suis l’Homme le plus beau du monde par Cyril MASSAROTTO (2010)

4ème de couverture : Cet homme est une légende. Pourtant, il rêve de disparaître. Et quand il rencontre enfin sa raison de vivre, il est peut-être déjà trop tard…

« Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été beau. Je dis beau, mais dans la bouche des gens j’entends plutôt canon, magnifique, sublime, incroyable. Plus généralement, en me voyant, les gens disent : « Waouh ! »
Ces mots, je les ai entendus dans toutes les langues, sur tous les tons. On me les a dits en pleurant, en hurlant, ou juste avant de s’évanouir. On me les a dits à voix basse, sans oser me regarder, ou en écarquillant grand les sourcils.
Je suis l’Homme le plus beau du monde.
Bien sûr, je suis malheureux. »

Merci à Stéphanie de XO Editions qui m’a gentiment fait parvenir ce livre.

J’ai apprécié cette fable qui se lit en peu de temps, cette parenthèse qui fait réfléchir sur le diktat de la beauté, le règne de l’apparence dans la société contemporaine.

« L’Homme le plus beau du monde » qui ne sera désigné tout au long du conte que par la manière dont les autres le perçoivent, subit dès son plus jeune âge cette beauté hors du commun. Il n’aspire qu’à avoir une vie « normale » mais le sentiment d’adoration qu’il suscite dès qu’il parait l’en empêche.

Cyril MASSAROTTO nous donne matière à réflexion dans Je suis l’Homme le plus beau du monde ; une réflexion sur notre société où lorsque l’on sort de la norme, il faut développer un talent particulier, sans quoi on n’est pas accepté.

« Le clou qui dépasse se fait taper dessus ». Ce proverbe japonais convient à merveille aux aventures de notre héros. L’auteur nous met également en garde contre les idées de masse, entrainant des mouvements de foule, les fluctuations de la mode, ce courant décidant ce qui convient et ce qu’il ne fait plus faire par exemple. Et oui, la vox populi est en grande partie gouvernée par les médias et en particulier la télévision mais ça nous n’en doutions pas. 🙂

Une fable qui ne révolutionne pas le genre, mais qui fut assez agréable à lire.

Publicités

30 commentaires sur “Je suis l’Homme le plus beau du monde par Cyril MASSAROTTO (2010)

  1. J’ai beaucoup aimé les deux premiers romans de Cyril Massarotto, Dieu est un pote à moi et 100 pages blanches. Du coup, je me suis empressée de m’offrir celui-ci qui m’attend bien sagement dans ma PAL pour une très prochaine lecture…

  2. Je suis d’accord avec toi. Je dois encore faire mon billet. Mais bon, j’ai trouvé ça un peu exagéré quand même mais finalement, c’est le but d’une fable 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s