Rituel par Mo HAYDER (2008)

4ème de couverture : Dans le port de Bristol, le sergent  » Flea  » Marley, plongeuse de la police, récupère une main humaine, tranchée net. L’autopsie de cette découverte macabre entraîne un constat terrifiant : l’amputation a eu lieu alors que la victime était encore en vie. Flea en fait part à Jack Caffery, commissaire de la brigade criminelle récemment muté de Londres. Tous deux se lancent à corps perdu dans l’enquête, au risque de réveiller leurs propres démons. Le retour du héros de Birdman dans une hallucinante plongée en eaux troubles. Dévastateur et éblouissant.

Je n’avais pas lu Mo HAYDER depuis quelques années, depuis Pig Island il me semble. Et bien, elle n’a rien perdu de son efficacité.

J’ai retrouvé l’inspecteur Caffery, rencontré dans Birdman, fraichement muté de Londres à Bristol. Suite à la découverte d’une main coupée dans le port, il fait la connaissance de Flea Marley, une plongeuse des services de police, habitée par un lourd passé et une grande détresse. Tous les deux vont se jeter dans cette enquête comme pour exorciser leurs propres démons et vont ainsi être confrontés au milieu SM, aux rites de sorcellerie africaine, aux croyances vaudou.

Les personnages de Mo HAYDER sont une nouvelle fois très torturés, empreints d’un fort sentiment de culpabilité, et dans le cas de Jack Caffery, dévoré par la haine. Quant à Flea, j’ai retrouvé chez elle ce côté « freak », monstre de foire, qui semble être cher à l’auteure.

On peut éventuellement reprocher ici à Mo HAYDER de lancer beaucoup de pistes (pas forcément concernant l’enquête) et de ne pas les explorer toutes, de traiter parfois les thèmes abordés un peu en surface mais cela n’a gêné en rien ma lecture. J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre cette enquête, bien rythmée, alternant les points de vue de Caffery, de Marley et même de la victime… D’ailleurs, j’ai préféré le style lors des passages narrés par la victime. Et les pistes non explorées ici par l’auteure le seront peut-être dans Skin, qui rassemble à nouveau Caffery et Marley, et qui a rejoint ma PAL hier. 🙂

Publicités

18 commentaires sur “Rituel par Mo HAYDER (2008)

    1. Toujours rien reçu de Babelio non plus, j’ai envoyé un mail, les livres que j’attends devraient arriver fin septembre pour un et mi-octobre pour l’autre. Et dire que je ne lis que des livres de moins de 300 pages depuis une semaine pour être sure de pouvoir me jeter immédiatement sur le Ruth Rendell ! 😀

  1. ma lecture de Pig Island avait été gâchée par la fin que j’ai trouvée bâclée. Depuis, je suis fâchée avec Mo Hayder. Mais bon, je note celui-ci. sait-on jamais, je pourrais me réconcilier avec elle!

  2. Toujours rien lu d’elle et pourtant ce n’est pas faute de voir son nom partout, dans les librairies, à la médiathèque… C’est peut-être la crainte d’une trop grande violence qui me retient…

  3. J’ai préféré Pig Island ou Tokyo pour leur côté « étrange » voire « burlesque » parfois….Dans Rituel, j’ai finalement retrouvé un roman policier assez classique…j’ai bien aimé mais sans plus…Bisous copine 😉

    1. Tu sais que j’adore quand tu passes ici ? Je suis assez d’accord avec toi sur le côté plus classique de celui-ci. J’ai la suite à la maison si tu veux que je te le prête. Bisous bisous !

      1. C’est vrai que je ne passe pas souvent mais quand je viens c’est toujours avec plaisir…et puis pour une fois que j’avais lu un de tes livres, autant te faire profiter de mes impressions 😉 Bisous, bisous, je t’adore 🙂

  4. Bon, je m’incruste dans ces épanchements 😀
    J’ai très envie de découvrir cet auteur après l’avoir fui pendant des années (mais chuuuuut c’est une attirance / répulsion, genre envie de lire ce qui me fait peur, si tu vois ce que je veux dire ? )

    Je vois que tu as eu un week-end mouvementé ! Figures-toi que j’ai failli aller au festival America mais j’étais trop crevée après avoir conduit jusque chez mes beaux-parents. J’espère qu’il y a eu plus de peur que de mal !

    1. Le Grand Nulle Part : lieu d’effusions et d’échanges ! 😀
      Pour ton attirance/répulsion vis à vis de Mo Hayder, j’ai le remède : lire Birdman. Après, soit tu ne veux plus jamais en entendre parler, soit tu continues à te vautrer dans la fange. Tokyo n’est pas mal aussi dans le genre, avec un petit côté « freak ». ^^
      Sinon, pour samedi, rien de bien grave mais du coup, changement de programme et pas de Festival America… Ah oui je me disais bien aussi que je ne t’avais pas lue ce week-end, ceci explique cela. 🙂 C’était bien, cette petite escapade ?

    1. Tiens le carré Sénart, c’est pas loin de là où j’habitais avant, mes copines y vont souvent. La famille et les amis, c’est le plus important de toute façon. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s