Hiver arctique par Arnaldur INDRIDASON (2005)

4ème de couverture : Le corps d’un petit garçon était couché dans la neige lorsque la voiture d’Erlendur est arrivée au pied de l’immeuble de banlieue, en cette fin d’après-midi glaciale de Reykjavik. II avait douze ans, rêvait de forêts, ses parents avaient divorcé et sa mère venait de Thaïlande, son grand frère avait du mal à accepter un pays aussi froid. Le commissaire Erlendur et son équipe n’ont aucun indice et vont explorer tous les préjugés qu’éveille la présence croissante d’émigrés dans une société fermée. Erlendur est pressé de voir cette enquête aboutir, il néglige ses autres affaires, bouscule cette femme qui pleure au téléphone et manque de philosophie lorsque ses enfants s’obstinent à exiger de lui des explications sur sa vie qu’il n’a aucune envie de donner. La résolution surprenante de ce crime ne sortira pas Erlendur de son pessimisme sur ses contemporains. Dans cet impressionnant dernier roman, Indridason surprend en nous plongeant dans un monde à la Simenon.

Et on continue avec Erlendur !

Comme avec Jane AUSTEN, je n’ai pas de déception avec INDRIDASON, uniquement des romans « moins préférés ». 🙂 Ça a été le cas avec ce 5ème tome (du moins en français) des enquêtes du commissaire Erlendur, qui m’a moins touchée que les précédents (et que le suivant mais chaque chose en son temps ^_^).

J’ai bien entendu pris un grand plaisir à retrouver Erlendur, Elinborg et Sigurdur Oli. Au delà de l’enquête sur la mort d’un petit garçon mi-thaïlandais, mi-islandais, le lecteur est amené à réfléchir sur le sujet sensible du racisme, certains islandais désirant « préserver la pureté » de leur race.

Les enfants sont également au centre de cette affaire et parallèlement les propres enfants d’Erlendur sont assez présents dans sa vie le temps de cette enquête. Celle-ci se lit d’ailleurs facilement et sans que l’on se doute à un seul moment de son issue.

Publicités

36 commentaires sur “Hiver arctique par Arnaldur INDRIDASON (2005)

  1. pas trop aimé « hiver arctique »… et pour effacer cette mauvaise impression, je commence « hypothermie »…
    bonne journée
    bonne lecture
    bises

  2. Un bonne série de polars scandinaves ? Comment résister ! Je note l’auteur pour découvrir le premier opus. Et je crois les doigts pour que l’Islande soit assez présente dans le récit !

    1. J’ai trouvé que le pays était toujours très présent dans les romans de Indridason, que ce soit par le climat, les paysages, les usages. Sans que ce soit explicite, tu sens l’Islande à chaque page. Voilà pour mon ressenti, je souhaite que ce soit le même pour toi. 🙂

  3. et dire que je ne me suis même pas encore décidée à lire celui qui est dans ma PAL – tes billets me donnent vraiment envie de m’y précipiter

  4. Bon, il va vraiment falloir que je me mette à cette littérature scandinave que je connais que trop peu, exception faite de quelques « classiques » (Strindberg, Paasilinna, Andersen Nexø, Enquist…). Si je devais en prendre un de cet auteur, lequel me conseillerais-tu pour commencer ?
    Merci de ton conseil,
    Eric

    1. Et moi, je n’ai pas lu les classiques que tu cites (hormis un Paasilinna), comme quoi chacun ses « lacunes » ! 😉
      La femme en vert de cet auteur a énormément plu sur la blogosphère, je pense que tu peux te faire une idée assez réaliste de l’auteur.

    1. Hello ! J’y vais de ce clic. D’ailleurs, ça me rappelle que si il est toujours en cours chez moi, je n’ai pas beaucoup avancé, honte à moi… Allez je vais y mettre un peu plus d’assiduité ! 🙂

  5. Je fais un tour de blog, et tu me donnes envie car j’aime beaucoup cet auteur découvert grâce à Angelica(lu La voix, La femme en vert, La cité des Jarres), et j’ai une tendresse particulière pour ce commissaire. Peut-être vais-je attendre un peu?

    1. Moi aussi j’aime beaucoup Erlendur mais j’essaie d’espacer la lecture de ses aventures car la seule fois où j’en ai lu 2 d’affilée, j’ai été un peu déçue…

    1. Je l’ai lu en broché mais je me demande si le poche n’est pas sorti il y a peu de temps. De mon côté, j’attends la sortie du prochain traduit en français, celui qui devrait suivre Hypothermie.

  6. ouf j’ai vu plusierus billets de ta part je note les titres etje dévore tes billets!au moins cela doit changer la pluspart des policiers se passenet aux états unis ou en angleterre alors dans cette contrée glaciale, busvons l’islande jusquà la lie lol !!

    1. Même pas peur ! 😉 C’est dommage je n’ai pas chroniqué mon préféré, c’est Hypothermie. Mais j’aime bien les lire dans l’ordre alors si tu es comme moi, il faut tous les lire ! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s