Lady Susan par Jane AUSTEN (1795)

4ème de couverture : Une veuve spirituelle et jolie, mais sans un sou, trouve refuge chez son beau-frère, un riche banquier. Est-elle dénuée de scrupules, prête à tout pour faire un beau mariage, ou juste une coquette qui veut s’amuser ? Le jeune Reginald risque de payer cher la réponse à cette question…

Voilà un ouvrage de Jane AUSTEN qui m’a littéralement sauté dans les bras lors de ma dernière visite à la Fnac. Et en échange de mon hospitalité, il m’a apporté un immense plaisir de lecture.

Quel bonheur de rencontrer en personnage central de ces échanges épistolaires une femme égoïste, égocentrique, manipulatrice et d’une grande intelligence. Lady Susan, face à n’importe quelle situation, ne perd jamais de vue son objectif (son plaisir et son confort) et comme un chat, retombe toujours sur ses pattes. Elle instrumentalise tous ceux qui sont à sa portée : Reginald, son beau-frère, même sa propre fille, Frederica.

« Quant à Frederica, elle n’a aucun droit à la satisfaction de ses caprices aux dépens des souhaits maternels. »

On retrouve la verve et la plume acérée de Jane AUSTEN et ce court roman épistolaire se dévore d’une traite.

Publicités

2 commentaires sur “Lady Susan par Jane AUSTEN (1795)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s